photo_concurence_togoLe Togo qui a pour capitale Lomé  et une superficie totale de 56.600 km², compte  une population totale de 5 337 000 habitants (Estimation 2006), avec une population en milieu urbaine de 2 082 000 (estimation 2005) et une densité moyenne de 94 habitants par km²( Estimation en 2006).  Le Togo a comme pays frontalier : Au nord, le Burkina Faso, à l'ouest le Ghana, à l'est le Bénin, au sud le Togo est bordé par l'Océan atlantique sur

50 Kilomètres

. Et enfin le Togo est découpé en 5 régions, 30 Préfectures, 4 sous-préfectures, cantons,  villages, quartiers, hameaux  et fermes. Le taux d’alphabétisation de 74,6 (2006 MICS3), démontre que ce pays est constitué en majorité de personnes instruites.

 

 

Une  analyse empirique du marché du savon au Togo démontre que 5,88% des marques de savons (toilette et lessive) que l’on trouve sur le marché sont des marques locales (fabriqués par des entreprises locales) et 94,12% des marques importées ou produites par des entreprises étrangères installées sur place. On remarque très vite à travers ces chiffres que le marché Togolais du savon est inondé par des produits importés. Un sondage réalisé auprès de 20 ménages par notre contact sur place, nous permet de nous rendre compte, que la prédominance des marques de savons importés est due au fait que les ménages apprécient ces savons a cause de l’aspect esthétique ou de la présentation physique de ces savons. Les savons importés ont une très bonne finition et un emballage attrayant et sont de très bonne qualité contrairement aux savons locaux qui sont moins coûteux (des prix variant entre 100  et 200 FCFA l’unité) comparativement aux savons importés dont les prix varient entre 175 et 500 FCFA l’unité.

 

 

« Faisons en sorte que le marché africain soit le marché des Africains : produire en Afrique, transformer en Afrique et consommer en Afrique. Produisons ce dont nous avons besoin et consommons ce que nous produisons au lieu de l’importer. » Tel était le souhait exprimé par le feu président du Burkina Faso,Thomas SANKARA dans son discours à Addis-Abeba, le 29 Juillet 1987, quelques mois avant sa mort. Beaucoup penserait que c’est de l’utopie mais nous pensons qu’il est possible pour les Togolais de produire du savon de bonne qualité et ayant de bonne finition comme des savons importés très appréciés de la population. Car on retrouve au Togo l’ensemble des matières premières brutes à savoir l’huile de palme, l’huile de palmiste ; l’huile de coco, l’huile de coton, les plantes thérapeutiques, les produits chimiques ( décomplexant, soude caustique, potasse caustique, stabilisant , antiseptique…etc.) et il est possible aujourd’hui grâce à des services à distance (à exemple de http://saponification.afrikblog.com) d’acquérir le savoir faire adéquat en la matière, l’assistante technique pour le choix de l’équipement, de la matière première, la formation du personnel et des connaissances pratiques pour toute personne désirant se lancer dans des activités de production à domicile.

 

Entreprendre au Togo dans le domaine de la fabrication des savons de lessives et de toilette, est une initiative à valoriser car étant rentable si les entrepreneurs prennent la peine d’acquérir les capacités nécessaires à la création d’unité de production, à acquérir les recettes adaptées aux besoins des consommateurs en tenant compte des matières premières disponible sur place, et des équipements capables de produire au minimum

125 Kg

de savons à l’heure pour des savons de lessive et

500 kg

par jour pour des savons de toilette.

 

Par

 

 

Martial Gervais ODEN BELLA

 

Consultant – Formateur International en saponification (icaconsulting12@gmail.com et groupebellomar@yahoo.fr)

 

Avec la participation de Mme MOUZOU (participante au programme de formation et de conseil en distance en technique de fabrication des savons au Togo).

 

Plus d’infos sur le http://saponification.afrikblog.com